Forum de guilde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Viande froide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nanoyo
Super Sayanoob
Super Sayanoob
avatar

Nombre de messages : 2000
Age : 28
Localisation : dans un lieu jaune et plein de mousse
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Viande froide   Jeu 29 Mar à 3:59

Bon, maintenant que vous avez découverts que j'étais l'auteur de Plic, voici un autre début de texte que j'ai écrit.
Un peu plus récent celui-là. Ca peut s'observer par la technique qui s'est légèrement affinée, l'orthographe aussi (surtout je dirais même)

Et puis j'aime beaucoup cette vision depuis le corps d'un mort...
C'est sûr, je le finirais un jour ce texte là, il me plait ^^

Edit et note : je rappelle que la mise en page avec des espaces très larges n'est pas de ma faute. Il s'agit d'une police et d'une marge d'espacement différente sur le forum que sur mon fichier word ;)



=======


Je m’appelle Frédéric Menazier, Menazier, un nom françisé par ma honte de ne pas être Européen, ma peur éternelle de ne pas pouvoir m’intégrer en tant qu’adulte dans la société actuelle. Ce n’est pas vraiment de mon nom ou de mon origine dont j’ai honte, cen’est d’ailleurs pas vraiment une honte comme je pourais l’exprimer… C’est plutôt la peur. La peur d’être abandonné, la peur de me retrouver seul et isolé dans un univers totalement différent de celui que j’ai connu.

Autrefois, je m’appellais Frédéric Med Hadje, quand je vivais encore au Maroc. Mon nom vient de mon père, mon père était Marocain et avait voulu que je garde son nom. Mais ma mère voulait absolument que j’ai un nom Français pour symboliser leur union charnelle… Union entre une riche Française et un Marocain qui aurait des origines princières.

Je ne me rappelle pas du Marco car je n’y ai vécu que quelques instants, le temps à peine de pouvoir marcher, et parler. Mais pas le temps de pouvoir me rappeller…

Pourtant, il m’arrive parfois, lorsque j’entends le chant d’appel à la prière, d’avoir comme un souvenir ou deux qui reviennent. Un souvenir de larmes, un souvenir de peine, lorsque mon père était parti.

Je ne sais plus si c’était ca, mais mon père nous avait quitté. Ma mère me disait qu’il était mort, mais après un temps je ne savais plus qui croire. Mon esprit qui me disait qu’il vivait toujours ou l’idée simple et morrose qu’il était mort comme n’importe qui et que j’étais donc de ce fait quelqu’un de normal.

J’ai donc préféré rêver. Je me suis idéalisé comme quelque de spécial, quelqu’un qui avait une mission à exécuter. Cette mission était de changer le monde, de faire en sorte qu’il évolue vers une tolérence et une égalité totale.

Car ca, je m’en rappelle… L’intolérence naturelle de l’homme. Son essence même qui est la peur et l’égoïsme exagéré.

Ce que je sais, c’est que ma mère ne voulait plus retoucher à ce qui appartenait à mon père. Nous avions quitté le Maroc, nous sommes revenus en France dans ce monde nouveau que je n’avais encore jamais apercu. J’ai grandi parmis ces Européens blancs, dans un monde totalement différent, un monde de richesse et de luxe. J’ai grandi dans l’asphalte, je n’y étais pas né. Eux y étaient nés et s’en sentaient de ce fait suppérieurs. C’est bien la raison pour laquelle ils me rejettaient la plupart du temps.

Mon nom, ma peau, et mon visage n’avaient rien de Français. Seuls mes cheveux avaient hérités des gênes de ma mère. J’avais des cheveux Européens comme j’aime le dire…

Je voulais être intégré, alors dès que je l’ai pu, dès que je l’ai su, j’ai changé un peu mon nom, et je suis devenu officiellement un nom Français…
De Med Hadje, je suis passé à Menazier. Dans la prononciation, peu de changements, mais c’était tout de même pour moi différent. C’était le total dédain de mes origines. Je niais ce que j’étais pour paraître ce que je voulais devenir.


J’avais un rêve, et ce rêve était d’écrire. En écrivant, c’était mes émotions et mes idées que j’aurais pu faire passer. Je me serais fait lire et peut être aurais-je aidé à l’évolution du monde. Peut être aurais-je pu réussir à changer au moins une personne puisque je n’arrivais pas à me changer moi même et à m’accepter en tant qu’immigré.

J’avais entrepris d’écrire, j’avais commencé mon roman il y’a peu, et ca s’écrivait bien… Même très bien.

Mes études était terminées depuis longtemps, j’avais un travail bien payé et j’allais agrémenter le tout d’un best-seller.

Seulement voilà, avant d’arriver au terme du roman, il y’a eu un problème.

Un problème très récent car, depuis quelques minutes, depuis quelques secondes…

Je suis simplement mort.


Mort, mord et remord.
Tout est lié, je ne peux plus mordre la vie comme je le faisais, et je n’ai désormais que du remord. Je ne comprends pas pourquoi je suis mort, j’ai mangé, ca m’a brulé, j’étais empoisonné et je me suis écroulé. Quelques spasmes et je ne bougeais plus.

Ainsi, je suis désormais un esprit ? Voilà quelque chose de neuf !

Je n’ai jamais cru à l’existence d’une personnalité supérieure à nous. Ce n’est que l’expression même de notre solitude, et je ne me sentais plus suffisament seul pour croire à tout cela.

Lorsqu’on meurt, on est simplement mort. Plus de pensée, plus de conscience. Et voilà qu’il m’arrive le contraire.

Si c’est le cas, je devrais normalement rejoindre le paradis non ? Alors qu’est ce que je fais là dans mon corps ? A ressentir encore, à voir encore, à ne plus respirer mais à pouvoir tout entendre.

Le pire, ce n’est pas de mourire, mais c’est de n’avoir personne pour l’avoir remarqué. Ma femme n’est pas là, mon logement est situé dans un HLM…

J’avoue, j’ai les moyens d’habiter dans une villa en côte, mais moi j’ai toujours voulu être dans les environnements normaux, des environnements de bas étage pour pouvoir vivre avec ceux de mon espèce au lieu d’avoir l’air d’un riche péteux qui n’a plus que pour estime sa propre réussite.

Alors j’attend… Depuis quelques minutes. Mon corps est encore chaud, ca ne doit faire que 2 minutes que je suis allongé et inanimé. Et déjà ma solitude est rompue par une mouche qui se délectera de mon cadavre pour y plonger sa progéniture. Ma chaleur enclenchera leur apétit vorace et je serais un lieu de vie dans mon cadavre mort.

C’est un peu ma consolation. Je meurt pour donner la vie… Moi qui n’ait jamais eu d’enfant, j’engendre par ma peau et par ma chair.


Pourquoi suis-je mort les yeux ouverts… Je vois par la fenêtre, je vois la journée ensoleillée et ces gens qui courrent dans les rues, toute cette vie. Mes rêves s’envolent, mon corps reste, mon esprit aussi. Et personne ne saura m’entendre car je ne peux plus parler, ma bouche est crispée, la nourriture mortelle en bouche, ce goût d’amande, cette odeur…

Je sais bien ce que c'est, je l’ai utilisé parfois, ce cyanure. C’est très caractéristique et je comprends pourquoi je suis mort si rapidement. Mais alors, les progénitures des mouches seront aussi empoisonnées ? Je n’en sais rien…


[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jtankul.biere.be
Meltein
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1641
Age : 28
Localisation : En belgique, une fois !
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Viande froide   Jeu 29 Mar à 20:05

C'est déja mieux que le premier :3

Dis moi nano, il n'y aurait pas quelques élements autobiographiques dans celle la ?

Le style est mieux, l'écriture est plus fluide.

Et puis, j'ai envie de la suite, j'adore le fantastico/religieux :3 (empreinte de Werber ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanoyo
Super Sayanoob
Super Sayanoob
avatar

Nombre de messages : 2000
Age : 28
Localisation : dans un lieu jaune et plein de mousse
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Viande froide   Jeu 29 Mar à 21:58

Werber et ses livres, c'est ca qui m'a donné la passion pour l'écriture Wink

Mais je ne prendrais jamais de ses textes.

Ouais, y'a de la pseudo-autobiographie ici vu que ce serait un hypothétique moi à 33 ans mais qui serait né en Afrique, et pas en Belgique.

En fait, dans tout mes textes tu trouves du "moi" ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jtankul.biere.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viande froide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viande froide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [besoin d'aide : viandes chaudes et froides] -> Résolu
» Viande de Reve
» Viande à parchotage force
» [Doom II] Usine a viande (ALPHA)
» Un Bout d'Viande Qui Passait Par Là...[PV: Meatboy, Pignouf]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La New Breath :: Forum General :: Votre Forum-
Sauter vers: